Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Situation de la sécheresse en Wallonie

Situation de la sécheresse en Wallonie

Le Centre régional de crise, le Service public de Wallonie, les producteurs et distributeurs d’eau potable ont dressé ce 30 juillet un nouvel état général de la situation de sécheresse en Wallonie et de ses conséquences.

 

Les trois dernières semaines de juillet ont été caractérisées par de faibles précipitations, inférieures à la moyenne d'un mois de juillet normal et par la rareté des phénomènes orageux. Le déficit de précipitation en Wallonie reste donc préoccupant, en particulier dans le Hainaut, en Brabant wallon et dans le sud de la province de Luxembourg.

Les volumes d'eau dans les barrages-réservoirs restent cependant dans la norme et la situation est sous contrôle dans tous les sites.

En ce qui concerne la distribution publique de l'eau, la situation est globalement satisfaisante mais des difficultés sont rencontrées localement. Á ce jour, 11 communes ont pris des mesures de restriction de l'usage de l'eau : Gouvy, Habay, Manhay, Stoumont Theux, Tellin, Tenneville, Trois-Ponts, Libin, Bouillon et Rochefort.

Dans les prochains jours, un temps sec semble s'imposer, accompagné d'une hausse des températures. Elles avoisineront les 34°C ce vendredi et elle se maintiendront régulièrement au-dessus des 25°C par la suite. Les précipitations attendues seront marginales et inférieures à 5 mm sur cette période. Ces conditions vont aggraver la situation actuelle de sécheresse.

La cellule sécheresse rappelle dans ce contexte l'importance d'un usage raisonné de l'eau de distribution, pour préserver les ressources et garantir un approvisionnement normal au cœur de l'été, notamment suite à la hausse du tourisme et de l'activité HORECA en Wallonie.

 

En ce qui concerne les cours d'eau navigables, les débits sont bas, similaires à ceux de 2019. Les cours d'eau non navigables subissent en revanche des baisses importantes et rapides des débits. La mesure d'interdiction de l'exploitation des centrales hydro-électriques, à l'exception de celles exploitées sur les grands barrages, reste dès lors d'application. Cette baisse des débits impacte la circulation des kayaks qui est désormais interdite sur la majorité des tronçons. Les débits de la Lesse (tronçon Gendron – Anseremme) devraient atteindre le seuil limite ce 31 juillet, entrainant la fermeture de ce dernier tronçon. L'évolution de la situation est à suivre sur le site kayak.environnement.wallonie.be

Les réserves en eaux souterraines poursuivent leur descente saisonnière habituelle. Pour les nappes très superficielles, les faibles pluies de ces dernières semaines n'ont pas eu d'impact positif sur les courbes piézométriques. La bonne recharge hivernale permet cependant de garder la situation sous contrôle à ce stade.

 

Le Centre régional de crise réalise un monitoring constant de la situation et la cellule sécheresse se réunira à nouveau le jeudi 13 août

Une page spécifique a été créée sur le site Info-risques et rappelle les précautions et conseils pour éviter la pénurie d'eau. Elle oriente l'internaute vers les acteurs sur tout le territoire belge.