Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Pénurie d'électricité, délestage, blackout… Quel est le risque à Berloz ?
Actions sur le document

Pénurie d'électricité, délestage, blackout… Quel est le risque à Berloz ?

L'actualité nous rappelle quotidiennement les risques de délestage - et donc de coupure d'électricité - encourus pendant la période hivernale. Quels sont les risques à Berloz ? Comment anticiper ? Comment réagir ? Et surtout : comment (bien) s'informer ?

ElectricitéEn termes de production d'électricité, l'hiver qui s'annonce est une période "à risques".

La consommation y est en effet plus importante qu'à d'autres moments de l'année et, parallèlement, la capacité de production belge sera sans doute trop faible, pour différentes raisons (comme la mise à l'arrêt des réacteurs nucléaires de Doel 3, Tihange 2 et Doel 4, ou la limitation des productions éolienne et photovoltaïque par grand froid, ou encore la diminution de la disponibilité d'électricité en provenance des pays voisins s'ils sont eux aussi touchés par de grands froids).

C'est surtout aux heures de "pic" de consommation (entre 17 et 20 heures), que le risque est le plus grand.

La solution envisagée par le transporteur d'électrité (Elia) consiste en un Plan de délestage.

 

Un plan de délestage ?


Voici les explications fournies par le SPF Energie : "Pour procéder à un délestage, il faut couper un certain nombre de postes de distribution. Le délestage est mis en œuvre par groupes de postes de distribution représentant chacun une «tranche» de délestage. En Belgique, il existe 6 tranches représentant chacune 500 MWh. Cela équivaut à +/- 30 % de la capacité totale du réseau.

Ces 6 tranches ne sont pas constituées en zones géographiques régionales ou locales. Une même tranche concerne donc des communes de différentes régions du pays. Et de la même manière, une même commune, voire une même rue peut être alimentée par plusieurs postes de distribution appartenant à des tranches différentes. Et cette situation peut parfois changer en fonction de facteurs ponctuels, comme des travaux sur le réseau de distribution par exemple.

Pour des raisons de proportionnalité, les tranches des provinces de Hainaut, Liège, Namur et Luxembourg sont subdivisées en partie A et partie B. Prenons l’exemple de la tranche 6 : au nord et au centre du pays, on parlera simplement de tranche 6, tandis que dans les quatre provinces du sud, on distinguera 6A et 6B.

En cas de pénurie, le plan de délestage sera activé par le gouvernement uniquement en cas d’absolue nécessité (situation extrême) et si toutes les autres mesures préalables visant à augmenter l’offre ou à réduire la consommation électrique ne sont pas suffisantes.

Ce sont les ministres de l’Energie et de l’Economie qui décideront, la veille du jour où une pénurie doit se produire, quelle tranche sera privée d’électricité aux heures de pointe de consommation, pour éviter une panne générale du réseau.

En principe, on ne déleste qu’une seule tranche à la fois mais en cas de problème majeur, cela pourrait être plus. Dans tous les cas, même dans les zones sans électricité, certains utilisateurs prioritaires (essentiellement les hôpitaux) continueront à être approvisionnés. Les coupures dureront environ 3 heures, a priori entre 17h et 20h, lors du pic de consommation journalier en hiver. Il se pourrait toutefois que cela se produise à d’autres moments et pour des durées plus longues si la situation concrète l’exige.

Lors de l’annonce à la presse de la tranche concernée par le délestage (ou les tranches en cas de situation extrême) par les ministres, on communiquera le numéro général de la tranche (par exemple : tranche 6) et on spécifiera la subdivision qui est concernée pour les 4 provinces du sud du pays (par exemple : tranche 6A).

Ce sera toujours une subdivision de la même tranche qui sera choisie. Ainsi, on ne choisira jamais tranche 6 + 5A par exemple. De même, on ne délestera pas non plus à la fois les A et B d’une même tranche. Ce sera toujours ou bien la partie A ou bien la partie B.

Si le délestage doit avoir lieu plusieurs fois cet hiver, pendant des jours différents, les tranches seront délestées à tour de rôle. Admettons que la tranche 6 + 6A a été concernée le lundi et qu’il faut encore délester le mardi, on choisira alors une autre tranche, la 5 + 5A en l’occurrence.

A priori, l’ordre qui devrait être suivi par les ministres irait de la tranche 6 + 6A à 1 + 1A et reprendrait ensuite à 6 + 6B jusqu’à 1 + 1B.

Ces principes peuvent évoluer. Ce seront en définitive toujours les ministres qui décideront en fonction des conditions réelles quand le délestage se produit."


Oui, mais à BERLOZ ?


Si l'on en croit les cartes fournies par le SPF Énergie, BERLOZ est repris dans la tranche 5, et pourrait donc être impacté. 

Pour être complet, comme le souligne RESA (gestionnaire de réseau à BERLOZ), "RESA tient à souligner qu’il s’agit, aussi bien pour la carte déjà disponible que pour les listes des rues, d’une information non-exhaustive et indicative correspondant à un « instantané » de l’infrastructure du réseau. Celle-ci est soumise en permanence à des adaptations. Des travaux d’exploitation planifiés ou imprévus dans le cadre d’extensions ou de mises hors service, peuvent modifier les schémas de connexion des réseaux et faire en sorte qu’un utilisateur soit alimenté par une cabine différente de celle figurant dans le schéma initial. Les informations qui seront communiquées sont donc plus précises, mais elles ne permettront pas de déterminer avec une certitude totale si un utilisateur sera effectivement délesté ou non."


Plus d'info ?

 

  • Indicateur électricité - prévisions sur le réseau d’électricité pour les 7 prochains jours : www.electricite-en-equilibre.be

  • Quelle est la situation de votre rue ? > Consultez le site www.resa.be ;
  • Comment se préparer à un délestage ? > Consultez le site www.OffOn.be ;
  • Vous souhaitez des infos générales ? > Consultez le site de notre distributeur RESA ;
  • Pour être alerté en cas d'urgence, inscrivez-vous gratuitement à Be-Alert : www.be-alert.be


D'autres questions ?


Appelez le centre de contact du SPF Energie au 0800 120 33 (appel gratuit).