Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / BOB et fier de l'être
Actions sur le document

BOB et fier de l'être

Bob et fière de l'être 2017

La 24e campagne Bob d'hiver a été lancée conjointement par le fédéral et les trois Régions du pays. Avec pour slogan "Bob et fier de l'être", l'opération vise à faire en sorte que "conduire et ne pas boire" devienne une norme sociale. Nouveauté cette année: les contrôles d'alcoolémie deviendront davantage mobiles et ne dureront plus que 40 minutes par endroit.

La nouvelle campagne Bob d'hiver, qui commencera le 1er décembre et se poursuivra jusqu'au 20 janvier 2018, entend jouer sur le sentiment de fierté de ceux qui s'engagent à ne pas boire s'ils doivent encore prendre le volant. 

Un réflexe
Selon un sondage effectué par l'Institut Vias (ancien IBSR), il ressort en effet que si 80% des répondants disent bien connaître le concept Bob, ils ne sont que 59% à penser qu'être Bob est un engagement dont on peut être fier. "Il faut augmenter ce nombre. Cela doit devenir un véritable réflexe social, de la même manière que lorsque dans un bus bondé, un passager cède sa place à une femme enceinte ou à une personne âgée", indique la secrétaire d'Etat bruxelloise à la Sécurité routière, Bianca Debaets. 

4.300 accidents par an
Malgré les résultats positifs obtenus depuis le lancement des campagnes Bob en 1994, la conduite sous l'influence de l'alcool reste l'une des principales causes d'insécurité sur la route. Ainsi, chaque jour, en moyenne, 12 accidents impliquant un conducteur testé positif sont recensés. En nombre absolu, cela représente près de 4.300 accidents corporels en 2016, dans lesquels au moins un conducteur était alcoolisé, toujours selon Vias.

Éthylomètre anti-démarrage obligatoire
"Il y a donc encore du pain sur la planche pour changer radicalement les comportements en matière d'alcool au volant", a insisté le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot. Ce dernier a préparé un projet de loi afin de rendre obligatoire un éthylomètre anti-démarrage pour tout automobiliste qui se fait prendre avec plus d'1,8g d'alcool par litre de sang et avec 1,2g pour les récidivistes. L'entrée en vigueur de cette mesure est prévue pour le printemps 2018.