Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Communiqué du Conseil national de Sécurité et FAQ
Vous êtes ici : Accueil / À la une / Communiqué du Conseil national de Sécurité et FAQ

Communiqué du Conseil national de Sécurité et FAQ

L'émergence du nouveau coronavirus fait la une de l'actualité depuis plusieurs semaines, c'est pourquoi, le SPF Santé publique, en collaboration avec les Communautés et les Régions, a rassemblé toutes les informations imortantes

Une version actualisée des questions les plus fréquemment posées (FAQ) est disponible. 

Cliquez ici pour consulter l'ensemble des questions.

FAQ ECOSOC 26-03-2020

FAQ ECOSOC 27-03-2020

FAQ ECOSOC 28-03-2020

 

 

Vous trouverez facilement toute l'information sur le site www.info-coronavirus.be

Les "questions les plus fréquemment posées" sont régulièrement mises à jour sous la supervision d'un comité d'experts et de virologues.

Vous trouverez toutes les informations multilingues sur https://www.info-coronavirus.be/translation. Il s’agit des informations suivantes, en +15 langues, adressées au citoyen :

  • Comment se protéger contre le coronavirus.
  • Conseils aux personnes malades et à leur entourage
  • Contribuez à ralentir la propagation du virus
  • Questions fréquemment posées sur les mesures

Le Centre de crise national ajoute régulièrement de nouvelles traductions à cette page.

 

Vous pouvez également poser vos questions par mail et appeler les numéros d'information suivants :

Pour des questions concernant la santé et l'ordre public  0800/14.689

Pour des questions concernant l'économie : 0800/120.33

Pour l'assistance des Belges à l'étranger : 02/501.4000

 

Vous êtes angoissé par le confinement et la crise du coronavirus ?

Des psychologues sont prêts à vous accompagner, de manière volontaire et bénévole, durant ces moments difficiles.

rendez-vous sur : https://psysolidaires.org/

 

 

 

 

COMMUNIQUES :

 

02/04/2020

Gouvernement wallon - communiqué de presse : Service d'aides aux urgences sociales


COVID 19 – La Wallonie rassemble ses forces pour faire face aux urgences sociales !
Soucieuse du sort de nombreux citoyens touchés par la crise du covid-19, la Wallonie met en place un service d’aides aux urgences sociales, et ce via deux canaux : le renforcement des numéros verts 1718 (pour les francophones) et 1719 (pour les germanophones) et la mise à disposition de FAQ spécifiques sur le portail luttepauvrete.wallonie.be
La crise du coronavirus est difficile à gérer pour tout un chacun mais elle fragilise également d’autant plus les personnes qui en temps « normal » devaient déjà affronter de nombreuses difficultés.
En effet, les personnes précarisées, porteuses de handicap, en détresse psychologique, en situation de difficulté sociale importante, etc. sont souvent plus démunies face à la crise sanitaire.


Dans ce cadre, le Gouvernement de Wallonie et le Réseau wallon de lutte contre la Pauvreté (RWLP) ont lancé une task force d’urgence sociale afin d’adopter une approche concertée des problèmes qui surviendront dans le cadre de l’épidémie du coronavirus et qui impacteront les populations les plus vulnérables. Coordonnée par le cabinet du Ministre-Président, elle rassemble les représentants de l’ensemble des Ministres wallons, ainsi que des représentants du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté (RWLP), de la Fédération des CPAS, de la Fédération des services sociaux (FDSS), du Service Public de Wallonie et de l’Agence wallonne pour une vie de qualité (AViQ).


Ce groupe de travail a rapidement débouché sur la mise en place d’un service d’aides aux urgences sociales via deux canaux :
• Le renforcement des numéros verts wallons 1718 (pour les francophones) et 1719 (pour les germanophones) ;
• La mise à disposition de FAQ spécifiques sur le portail : luttepauvrete.wallonie.be
Toute personne ayant une question relative aux aides existantes en matière d’alimentation, de crédit, de logement, de situation professionnelle ou de chômage est donc invitée à utiliser un de ces deux canaux pour recevoir un accompagnement personnalisé.


Au travers de ce dispositif, l’ensemble des personnes répondant au 1718 ont été formées dans un temps record à répondre à toutes ces questions. Il se font également le relais entre une personne en difficulté et l’interlocuteur adéquat pour l’aider (aides psychologiques, aides aux assuétudes, détresses familiales, etc.). Le site luttepauvreté.wallonie.be a, lui, été nourri d’une soixantaine de questions répondant aux besoins spécifiques des personnes en difficultés et envoie également vers les aides adéquates pour chacune des questions évoquées.


La concrétisation de ce projet en deux semaines est le fruit de la mutualisation des forces de l’ensemble du réseau institutionnel et associatif wallon.
« Cette crise a un impact significatif pour les populations les plus vulnérable, celles-ci nécessitent une attention particulière. Avec l’ensemble du Gouvernement, nous sommes extrêmement soucieux et attentif à leur situation. C’est pourquoi il nous semblait essentiel de mettre en place, le plus rapidement possible, ce service d’aides aux personnes en situation d’urgence sociale » indique Elio Di Rupo, Ministre-Président de Wallonie.

 

27/03/2020

Coronavirus - Conseil National de Sécurité : mesures de confinement prolongées

 

Lors du Conseil National de Sécurité (CNS) élargi aux Ministres-présidents de ce vendredi 27 mars, il a été décidé que les mesures prises préalablement seront prolongées de deux semaines, jusqu’au 19 avril. Cette décision pourrait être renouvelée de deux semaines, jusqu’au 3 mai. La situation est en tout état de cause évaluée en continu. Des CNS seront convoqués régulièrement pour faire le point sur la situation.

Pour rappel, le détail des mesures est disponible sur le site Internet www.info-coronavirus.be.

Néanmoins, quelques précisions :

  • Concernant l’activité physique en plein air, l’activité physique et les promenades restent encouragées, toujours dans le respect de la distance sociale pour le temps de l’activité. Les citoyens sont donc en dehors de leur domicile le temps de l’activité uniquement. Il est demandé de rester en mouvement pendant l’activité (pas d’installation dans les parcs, par exemple).
  • Les « lockdown parties » organisées par quelques citoyens mettent en danger nos grands efforts et sont un problème récurrent qui a des conséquences sanitaires importantes, comme l’actualité nous l’a démontré. Ces fêtes restent bien entendu interdites.
  • En ce qui concerne les écoles, et particulièrement leur fonctionnement pendant les vacances de Pâques

- La règle reste la même. La garderie des enfants dans les écoles doit pouvoir être assurée pendant cette période aussi ;

- Si cela s’avère vraiment impossible, une autre forme de garderie peut être organisée, qui respecte les conditions suivantes :

  • Les enfants gardés ensemble jusqu’à présent devront continuer d’être pris en charge ensemble et ne pas être mélangés à d’autres enfants ;
  • Les enfants seront de préférence pris en charge par des personnes avec qui ils ont déjà eu des contacts dernièrement.

 

Comme à chaque fois, les décisions reposent sur les recommandations des experts scientifiques fournies un peu plus tôt dans la journée.

Les infractions sont et seront sanctionnées. De plus, nous mettrons en place à court-terme un système de perception immédiate des amendes.

Chacun dispose d’une responsabilité individuelle et collective dans le respect de ces décisions qui, on le sait, sont difficiles. L’engagement, l’esprit de solidarité et de responsabilité de chaque Belge doivent être salués. Chacun le sait, ces mesures sont indispensables pour préserver notre santé. Le travail du personnel soignant doit aussi être mis en avant. Leur engagement au quotidien est remarquable et l’ensemble des autorités du pays met tout en œuvre pour assurer leur protection. Enfin, l’engagement de toutes les personnes qui continuent de faire fonctionner le pays au quotidien est également fondamental. Nous les remercions aussi.

Continuez à prendre soin de vous ; continuez à prendre soin des autres.

 

 

18/03/2020

 

Coronavirus : mesures renforcées

date : 17 mars 2020

Lors du Conseil National de Sécurité élargi aux Ministres-présidents de ce mardi 17 mars, des mesures renforcées ont été décidées. D’une part, ces mesures se basent sur l’évolution de la propagation du Covid-19 en Belgique. D’autre part, elles sont issues des nouvelles conclusions et recommandations de la CELEVAL (Cellule Evaluation) formulées hier et ce matin.

Les décisions prises sont une nouvelle fois le fruit d’une collaboration forte entre les niveaux de pouvoir, indispensable à la bonne gestion de la crise actuelle. Chacun des acteurs autour de la table mesure à quel point les mesures énumérées ci-dessous sont difficiles et auront un impact sur le quotidien de chacun. Mais la gravité de la situation et la préservation de la santé publique rendent ces sacrifices indispensables.

Les autorités comptent sur le sens du devoir de chaque Belge et le respect de ces décisions prises pour les protéger, mais aussi leurs proches et leurs êtres chers. Seul l’engagement personnel de chacune et chacun permettra à ces mesures d’avoir un impact réel sur la situation.

Ces mesures ci-dessous entreront en vigueur le mercredi 18 mars à midi et seront maintenues jusqu’au 5 avril inclus. La situation continuera d’être évaluée au jour le jour et pourra être adaptée en fonction de son évolution.

 

(1) Les citoyens sont tenus de rester chez eux afin d’éviter un maximum de contact en dehors de leur famille proche :

Sauf pour se rendre au travail

Sauf pour les déplacements indispensables (aller chez le médecin, au magasin d’alimentation, à la poste, à la banque, à la pharmacie, pour prendre de l’essence ou aider des personnes dans le besoin)

L’activité physique en plein air est autorisée et même recommandée. Elle peut s’exercer avec les membres de la famille vivant sous le même toit et un ami. Les sorties en famille vivant sous le même toit sont autorisées. Il est important de conserver une distance raisonnable entre les individus.

Les rassemblements ne sont pas permis.

 

(2) Les entreprises – quelle que soit leur taille - sont tenues d’organiser le télétravail pour toute fonction où c’est possible sans exception.

Pour celles pour qui cette organisation n’est pas possible, le respect de la distanciation sociale sera scrupuleusement respectée. Cette règle est d’application à la fois dans l’exercice du travail et dans le transport organisé par l’employeur. S’il est impossible pour des entreprises de respecter ces obligations, elles doivent fermer.

Si les autorités constatent que les mesures de distanciation sociale ne sont pas respectées, l’entreprise s’expose à une lourde amende dans un premier temps ; en cas de non-respect après la sanction, l’entreprise devra fermer.

Ces dispositions ne sont pas d’application pour les secteurs cruciaux et services essentiels. Ces derniers devront toutefois veiller à respecter dans la mesure du possible les règles de distanciation sociale.

 

(3) En ce qui concerne les magasins et commerces non-essentiels, ils restent fermés à l’exception des magasins alimentaires, des pharmacies, des magasins d’alimentation pour animaux et les libraires.

Par ailleurs, l’accès aux grandes surfaces sera régulé, avec un accès limité à un nombre précis de clients (1 personne par 10m² et une présence de 30 minutes maximum).

Les cafés doivent impérativement rentrer leur mobilier de terrasse.

Les magasins de nuit peuvent rester ouverts jusqu’à 22h en respectant les consignes en termes de distanciation sociale.

En ce qui concerne les coiffeurs, un client par salon sera autorisé à la fois.

 

(4) Les transports en commun doivent s’organiser de telle manière que la distanciation sociale peut être garantie.

 

(5) Les voyages en dehors de la Belgique qui ne sont pas considérés comme indispensables seront interdits jusqu’au 5 avril.

 

(6) Les marchés de plein air sont fermés. Les échoppes de nourriture sont autorisées uniquement où elles sont indispensables.

 

Enfin, nous ne le rappellerons jamais assez, les mesures d’hygiène de base restent d’actualité.

Par ailleurs, toutes les informations seront disponibles et actualisées sur le site Internet https://www.info-coronavirus.be/fr/. Le numéro de téléphone 0800.14.689 reste accessible (8h-20h) pour répondre aux questions des citoyens.

Vous pouvez à nouveau visionner la conférence de presse ici : https://www.youtube.com/watch?v=sKmmV08R4_I&feature=emb_logo

Plus d'informations :

https://www.belgium.be/fr/actualites/2020/coronavirus_mesures_renforcees

 

 

16/03/2020

Communiqué de la Bourgmestre

Suite aux derniers évènements et en application des décisions fédérales, nous nous voyons dans l’obligation de renforcer les mesures de prévention afin de limiter la propagation du virus.
Le Collège communal a pris les décisions suivantes :
-Les services communaux travailleront à bureaux fermés, la porte d’entrée ne sera ouverte que pour les rendez-vous ou urgences impérieuses (appel téléphonique préalable indispensable).
- Tout renseignement peut-être obtenu par téléphone au 019/33.99.99 ou par mail Y29tbXVuZUBiZXJsb3ouYmU= et au besoin, un rendez-vous pourra être convenu.
- La permanence du samedi matin est suspendue jusqu’à nouvel ordre.
- Les salles communales ne peuvent plus être louées.


Nous comptons sur votre compréhension et votre collaboration.


Béatrice Moureau

 

13/03/2020

Communiqué de la Bourgmestre 

Après plusieurs heures de réunion, le Conseil national de sécurité a annoncé les mesures qui vont s’appliquer sur l’ensemble du territoire à partir de ce vendredi 13 mars minuit jusqu’au 3 avril.

Dans le cadre de ces mesures, en ce qui concerne l’Administration communale et le CPAS, il vous est demandé de ne vous rendre dans les bureaux qu’en cas d’urgence et de privilégier les communications avec les services par téléphone ou mail  afin de réduire au maximum les déplacements et, de cette manière, éviter la propagation du virus.
Les demandes seront traitées dans les meilleurs délais.

Vous pouvez donc contacter l’administration communale par téléphone au 019/33.99.99 ou par mail Y29tbXVuZUBiZXJsb3ouYmU=

Pour le CPAS, vous pouvez contacter Mme Marie Parthoens au 019/33.99.64 - cm1hcmllLnBhcnRob2Vuc0BiZXJsb3ouYmU= ou Mme Anne-Catherine Michelet au 019/33.99.66 LWFubmUtY2F0aGVyaW5lLm1pY2hlbGV0QGJlcmxvei5iZQ==

Nous faisons appel à votre bon sens. Nous espérons que vous pourrez prendre toutes les mesures utiles afin que la propagation du virus soit limitée au maximum et vous rappelons que l’éloignement reste une des mesures à privilégier. 

Nous vous remercions pour votre compréhension. 

Béatrice Moureau

 

12/03/2020